Pâques, la joie de la Résurrection, en communion avec les souffrances du monde

Autour de Pâques, plus de 6000 jeunes ont passé quelques jours sur la colline. De nombreux visiteurs de la grande région autour de Taizé ont aussi rejoint les frères et les jeunes pour célébrer Pâques. Cette année, avant l’eucharistie de la résurrection, un grand feu a été allumé à l’extérieur de l’église de la Réconciliation, de là le feu a été transmis au cierge pascal puis tous sont entrés en chantant. Une autre innovation : de même que les femmes ayant trouvé le tombeau vide sont allées annoncer la résurrection aux disciples, ce sont les sœurs des différentes communautés présentes à Taizé qui ont proclamé en une vingtaine de langues la salutation pascale : « Le Christ est ressuscité ».

Le printemps s’installe maintenant sur la colline et les jeunes continuent à venir nombreux, en particulier d’Allemagne et de France. De ce dernier pays, à noter la présence de nombreux jeunes protestants accompagnés de leurs pasteurs. Un groupe orthodoxe de Moscou est là, comme chaque année à la même époque, quelques semaines après avoir accueilli le pèlerinage de frères et de jeunes dans leur paroisse pour Pâques.

Frère Alois a mentionné ces derniers temps plusieurs situations de souffrance dans la prière qu’il dit chaque jour à midi : la guerre dans l’Est de l’Ukraine, les réfugiés noyés en Méditerranée, les victimes des séismes au Népal. Cette attention aux soucis du monde prépare les jeunes à revenir à la maison. Comme l’écrit un jeune Français, Timothée, il s’agit en effet de vivre la semaine à Taizé « dans l’optique de repartir dans notre vie moins souriante et lumineuse que celle de Taizé, pour que la flamme reçue, nous puissions la retransmettre chez nous, la faire briller dans la morosité quotidienne. »

Printed from: http://www.taize.fr/fr_article19262.html - 22 July 2019
Copyright © 2019 - Ateliers et Presses de Taizé, Taizé Community, 71250 France