Exilés : l’accueil d’abord

Cette semaine, l’Église protestante unie de France lance une campagne de sensibilisation auprès des responsables politiques et des citoyens sur l’accueil des exilés, réfugiés, migrants.
Les femmes, les enfants, les hommes qui fuient un pays ravagé par les guerres et leur cortège d’atrocités, sont contraints à l’exil car c’est pour eux l’unique voie vers la liberté, l’avenir, la vie. (…) Les conflits qui donnent naissance à tant de tragédies et d’exils, les migrations pour raisons écologiques et économiques, vont durer. Il est vain d’espérer un retour proche à la normale. Fermer toujours plus les frontières n’a jamais été une solution. La politique d’accueil doit s’inscrire dans la longue durée.

Frère Alois a souhaité relayer cet appel dans sa méditation hebdomadaire pour les jeunes visiteurs présents à Taizé cette semaine. Il a aussi dit cette prière le jeudi 14 juillet à midi :

Christ Jésus, nous te prions pour tous les exilés, réfugiés et migrants qui ont dû quitter leur pays. Nous te confions ceux qui sont récemment morts noyés en Méditerranée. Inspire aux responsables politiques des mesures courageuses de justice et de dignité. Et inspire nous tous pour que notre cœur s’ouvre à ceux qui viennent d’ailleurs. Que ton souffle de bonté nous conduise.

Par ailleurs, les frères ont mentionné plusieurs fois la crise migratoire ces derniers jours dans la prière d’intercession :

  • Pour les habitants de notre région investis dans des actions de solidarité. Pour les réfugiés et demandeurs d’asile vivant autour de nous.
  • Pour le peuple de la Syrie. Pour tous les exilés ayant dû quitter leur pays. Pour le Père Paolo Dall Oglio, les personnes prises en otage et leurs familles dans l’attente.
  • Pour tous ceux qui vivent en Allemagne. Pour les réfugiés habitant actuellement dans ce pays.
  • Pour tous ceux qui vivent aux Pays-Bas. Pour le travail de Stichting Noodopvang, et les jeunes engagés pour soutenir les réfugiés.

Plusieurs ateliers sont au programme des fins d’après-midi avec des intervenants extérieurs :

  • La Syrie en flammes : réponse d’amour au milieu des réfugiés. Rencontre avec l’ONG « Relief and Reconcilation for Syria » et son fondateur, Friedrich Bokern.
  • Les réfugiés : un défi à la solidarité. Rencontre avec Amaya Valcarcel, avocate, et Philippe Lamberts, député européen.

Enfin, le groupe de réflexion sur la solidarité a approfondi ce thème de l’accueil des réfugiés grâce au témoignage personnel d’un jeune de Homs, en Syrie, accueilli par l’Église protestante à Apeldoorn, aux Pays-Bas, et aussi grâce à l’apport de plusieurs intervenants du Service Jésuite des Réfugiés et de l’ONG « Relief and Reconciliation for Syria ».

Printed from: http://www.taize.fr/fr_article20700.html - 12 November 2019
Copyright © 2019 - Ateliers et Presses de Taizé, Taizé Community, 71250 France