Vivre cette expérience de prière et d’amitié

Jeudi 2 août | Taizé, église de la Réconciliation

Tout au long de l’été, de semaine en semaine, nous les frères sommes emplis de reconnaissance de vous voir si nombreux, et tout à la fois joyeux et à l’écoute de l’essentiel. C’est une fête de vivre ces jours avec tant de personnes du monde entier, unies dans une grande diversité.

Il y a quelques jours, une jeune m’a demandé comment continuer, après son séjour à Taizé, à vivre cette expérience de prière et d’amitié dans le quotidien de sa vie. C’est une très belle question que, je crois, bien d’autres se posent. J’aimerais y réfléchir avec vous ce soir.


Pour frère Roger, qui a commencé notre communauté, il était essentiel de réconcilier la vie de prière et la solidarité avec notre prochain. Pour lui, la foi vécue authentiquement devait toujours nous conduire à une ouverture aux autres.

Au nom de leur foi, bien des croyants s’engagent ainsi très concrètement à aller vers les autres, en particulier vers ceux qui souffrent. Tous nous avons besoin que nos coeurs s’élargissent pour accueillir l’autre et pour nous laisser accueillir par l’autre.

L’autre, c’est la personne toute proche qui est en face de moi, et c’est aussi celle qui est plus loin. Ce sont sans doute les sans-abris, les étrangers, migrants, exilés, mais aussi ceux qui connaissent une épreuve ou qui vivent dans la solitude. Alors n’ayons pas peur d’échanger avec ceux qui croisent notre route ! C’est la source d’une joie incalculable.

Dans cette diversité de rencontres, Dieu nous parle. Il nous attend, il nous prend tels que nous sommes. Et dans la fidélité extrême qu’il a pour nous, nous trouvons à notre tour le courage d’une fidélité envers lui … et envers ceux qu’il nous confie.

Pour avancer sur ce chemin, il nous faut parfois prendre une décision courageuse qui oriente toute notre existence. Je sais bien que pour beaucoup il semble aujourd’hui difficile de dire un oui à Dieu pour toute la vie, un oui qui tienne bon. Pourtant, je crois profondément, non seulement que cela est possible, mais que, en disant un tel oui, le sens de notre vie apparaît plus clairement.

Le oui que nous disons à Dieu peut s’exprimer par la fidélité de toute notre existence envers une autre personne ou, comme c’est le cas pour nous les frères, envers une communauté. Rappelons-nous toujours que notre oui ne peut être qu’une réponse à l’amour de Dieu, au oui que lui dit à notre existence. Tout doit commencer et recommencer par l’écoute de son oui.

L’amour de Dieu est plus profond que nos émotions ou notre capacité à comprendre. Même si nous sommes dans un brouillard, et justement quand nous sommes perdus dans un brouillard, il importe de raviver la confiance en la présence de Dieu au plus profond de nous.


Devant un tel questionnement, qui peut sembler certains jours assez vertigineux, certains peuvent prendre peur et être tentés de ne pas choisir, pour garder toutes les possibilités ouvertes. Mais comment trouver un accomplissement en restant au carrefour ?

A celui ou à celle qui cherche à discerner s’il est possible de répondre à l’amour de Dieu en faisant un choix pour toujours, je dirais : peut-être as-tu peine à croire que Dieu t’appelle personnellement et qu’il attend de ta part d’être aimé. Sache pourtant que ton existence compte à ses yeux.

En t’appelant, Dieu ne prescrit pas ce que tu devrais accomplir. Son appel est avant tout une rencontre. Laisse-toi accueillir par le Christ, et tu découvriras le chemin à prendre. Dieu t’invite à la liberté. Il ne fait pas de toi un être passif. Par son Esprit Saint, Dieu habite en toi, mais il ne se substitue pas à toi. Au contraire, il éveille des énergies insoupçonnées.

Oui, même quand il y a sur ce chemin d’une fidélité comme une attente apparemment inaccomplie ou des questions non résolues, nous pouvons continuer à avancer dans la confiance que le regard de Dieu est toujours bienveillant.

Nous pouvons découvrir un reflet de cette bienveillance lorsque nous nous confions à une autre personne dans nos communautés chrétiennes. Tous nous avons besoin d’être écoutés d’une manière désintéressée ! Parfois, un accompagnement dans la durée permettra un discernement pour comprendre où le Christ Jésus nous appelle à donner notre vie.

Et ne l’oublions jamais : Dieu, par son Esprit Saint, nous accompagnera toujours, même s’il y a eu une part d’erreur dans nos choix. Quoi que nous ayons choisi, quoi que nous fassions, quoi que nous vivions, le Christ demeurera proche de nous.


J’aimerais maintenant donner la parole à une jeune volontaire, Flavia, qui passe deux mois à Taizé cet été et qui vient du Brésil. Depuis longtemps, nous nous sentons proches de ce grand pays car des frères y vivent, dans le nord-est, dans l’état de Bahia.

Je m’appelle Flavia. Je viens du Sud du Brésil, de l’état de Parana. Dans ma région, les chrétiens sont nombreux à s’engager pour les autres, avec au cœur de notre vie d’Eglise la conviction que tous les chrétiens peuvent être disciples et missionnaires. Cette idée me parle beaucoup. Dans mon enfance et jusqu’à aujourd’hui, un chant brésilien m’a inspiré, qui nous invite à vivre comme Jésus a vécu, à aimer et à parler comme Jésus a aimé et parlé.

Concrètement, je coordonne un groupe de jeunes qui essayent de mettre cela en pratique de diverses manières. Notre prière et notre réflexion vont toujours ensemble avec des actions : encourager les gens à donner leur sang, préparer des repas pour les personnes de la rue, visiter des familles et nous mettre à leur écoute.

Nous cherchons également des réponses à des sujets plus vastes, à la lumière de la foi. Ainsi, au Brésil, beaucoup de jeunes chrétiens s’intéressent à la sauvegarde de la Création et aux questions écologiques, avec par exemple le grand défi de la déforestation de l’Amazonie.

C’est cela, être disciple missionnaire : me laisser inspirer dans ma vie par l’attitude et les paroles de Jésus, sortir de moi-même pour aller à la rencontre des autres.


 [1]

[1Photo : Cédric Nisi

Printed from: http://www.taize.fr/fr_article24602.html - 23 August 2019
Copyright © 2019 - Ateliers et Presses de Taizé, Taizé Community, 71250 France