La mort de Jean Vanier

Lettre de frère Alois à toute la famille de l’Arche

À toute la famille de l’Arche

La mort du très aimé Jean Vanier touche nos coeurs et je voudrais vous assurer que nous, les frères de Taizé, nous partageons votre peine, comme celle de sa famille.

Depuis de très longues années, une amitié profonde unissait Jean et frère Roger, l’Arche et notre communauté. Après la mort de frère Roger, cette amitié s’est poursuivie et j’ai moi-même souvent échangé avec Jean, lors de nos visites réciproques, à Trosly ou à Taizé. Nous étions heureux de l’accueillir sur notre colline où il venait volontiers à la fois pour prier avec nous et pour parler aux jeunes de ce qui lui tenait tellement à coeur. Nous sommes pleins de gratitude pour la collaboration étroite qui s’est établie entre l’Arche et notre petite fraternité de quelques frères qui vivent au Bangladesh. Je voudrais souligner aussi le bienfait qu’apporte à plusieurs de nos jeunes frères un séjour de quelques mois dans une communauté de l’Arche.

Pourquoi sommes-nous si proches ? C’est que nous avons en commun le même désir de tenir ensemble dans notre existence quotidienne la recherche de Dieu dans la prière et l’engagement de nos vies aux côtés des plus vulnérables. Frère Roger a ouvert ce chemin pour nous et Jean l’a ouvert pour vous. Je pense qu’ils se réjouissent ensemble d’être maintenant réunis auprès de Dieu dans la vie d’éternité et ils prient pour nous. Puisse leur prière nous aider à demeurer fidèles à ces deux appels tellement liés l’un à l’autre : vie intérieure et solidarité humaine avec les plus déshérités !

En ces jours de peine, avec vous je voudrais prier : Jésus le Christ, tu as vaincu la mort et tu es mystérieusement présent auprès de chacun et de chacune d’entre nous. Tu nous permets d’être en communion avec ceux qui nous ont précédés, et en particulier avec Jean Vanier. Son amour pour les pauvres fait de lui témoin vivant d’Evangile. Maintenant tu le reçois auprès de toi. Tu nous emplis d’espérance. Aussi, même avec une foi toute petite, comme lui nous oserons nous aussi le dire par notre vie : « Le Christ est ressuscité ! »

Frère Alois, prieur de Taizé

Printed from: http://www.taize.fr/fr_article26097.html - 8 December 2019
Copyright © 2019 - Ateliers et Presses de Taizé, Taizé Community, 71250 France