Estonie

À Pärnu en mai 2006

Dans les années qui ont suivi l’indépendance, de nombreux jeunes Estoniens sont venus à Taizé ou ont participé à la rencontre européenne de fin d’année. Les visites de Taizé en Estonie ont aussi été nombreuses, des frères et des jeunes y ont séjourné, allant de paroisse en paroisse à travers tout le pays, généralement au cœur de l’hiver.

L’appel à « élargir… » dans la Lettre inachevée de frère Roger, a encouragé de jeunes Estoniens à proposer une rencontre de fin de semaine où des personnes de tout le pays et même au-delà pourraient se rencontrer pour prier et partager leur cheminement. La première de ces rencontres a eu lieu à Pärnu, près de la frontière avec la Lettonie, du 4 au 6 mai. On avait choisi Pärnu parce que des jeunes de la paroisse Élisabeth viennent à Taizé depuis de nombreuses années.

Environ 250 jeunes s’étaient inscrits pour le week end. Ils venaient de toute l’Estonie et aussi de Lettonie. Un chœur de Finlande était aussi venu. Ils ont commencé à arriver le vendredi après-midi, accueillis dans la paroisse. Certains étaient logés dans des familles, d’autres dans les salles de paroisse et dans des écoles. La prière du vendredi soir a rassemblé tout le monde et s’est poursuivie tard dans la nuit alors que les jeunes venaient prier autour de l’icône de la croix.

Samedi, la journée a commencé par la prière. Puis un frère de Taizé a introduit la réflexion du matin basée sur la première partie de la Lettre inachevée : « Quelle est cette paix que Dieu donne ? » La journée a continué avec des rencontres en petits groupes, des carrefours, des visites pour découvrir des « signes d’espérance ». Une jeune femme disait, après la visite à une maison de personnes âgées : « Ces personnes âgées nous ont accueillis un peu comme Dieu nous accueille ! Le fait que nous parlions des langues différentes, notre apparence, cela n’avait aucune importance. Ils étaient simplement heureux de nous voir et leur joie était manifeste. »

Cette journée très dense s’est conclue avec la prière du soir. Alors que la nuit tombait, des bougies se sont allumées dans l’église et l’on a chanté des chants de la résurrection ; la prière s’est prolongée dans la nuit. La présence de l’Archevêque d’Estonie était un fort signe de communion pour tous.

Dimanche matin, il y avait des célébrations dans la paroisse luthérienne et avec la communauté catholique de Pärnu, puis tous se sont rassemblés pour la prière finale dans l’église de la paroisse Élisabeth. En revenant sur ces journées vécues ensemble, dans le souvenir des disciples sur le chemin d’Emmaüs, tous se sont posé la question : « Quand notre cœur était-il tout brûlant au-dedans de nous ? »

Printed from: http://www.taize.fr/fr_article3531.html - 25 April 2019
Copyright © 2019 - Ateliers et Presses de Taizé, Taizé Community, 71250 France