Sénégal

Des jeunes des villages autour de Taizé en visite à Dakar

En février et mars 2009, des jeunes de l’aumônerie de la région de Taizé, âgés de 15 à 18 ans, ont visité leurs amis de « Ak Benn » à Dakar, une association locale qui regroupe les gens du même quartier : le nom signifie, en wolof, « Un pas de plus... on avance ». Les jeunes de l’aumônerie ont partagé la vie de ces jeunes sénégalais pendant une dizaine de jours dans leur quartier.

« Un frère de Taizé qui vit dans ce quartier de "Grand-Yoff" nous a secoué avec cette phrase : "L’Afrique n’a pas besoin de vous. Mais les jeunes ont besoin de votre amitié". Petit à petit nous avons compris que nous devions laisser tomber notre prétention à vouloir aider, pour vivre un projet d’amitié et de partage. Nous avons décidé de passer une dizaine jours avec nos amis sénégalais dans leur quartier, partageant avec eux leur vie quotidienne. Nous nous sommes laissé accueillir.

Chaque jour nous avons fait le marché, nous avons fait la cuisine ensemble, par terre, avec le peu que nous avions. Nous avons cherché l’eau au puits, à 300 mètres de la maison. L’eau est devenue une des préoccupations les plus importantes de la journée : pour boire, pour faire la cuisine, pour la toilette, pour se laver, etc... Nous avons vite senti que la simple "survie" prend une énergie considérable. Mais nous avons partagé tout cela avec nos amis pour qui cette dure réalité est leur vie quotidienne.

La joie d’être ensemble tout le temps voulait dire surtout : partager les repas, avoir de longues discussions, animer les enfants du quartier, danser et chanter ensemble, raconter des histoires, visiter les familles, être serrés dans les transports en commun, marcher beaucoup, découvrir Dakar à travers les yeux de nos amis...

La majorité de nos amis sont musulmans. Ils nous ont donné une "leçon" de respect extraordinaire. Nous avons découvert un visage de l’Islam tolérant, respectueux et ouvert. Cet Islam paisible, qui est une réalité de vie très forte au Sénégal, n’a malheureusement pas beaucoup d’écho en Europe.

Le retour dans nos petits villages, dans le lycée, dans la vie quotidienne ne fut pas facile pour tout le monde. Après une expérience comme celle-là, quelque chose change. Ce changement est très visible pour certains et pour d’autre plus discret, mais il est là. L’expérience pose des questions. Et chacun doit trouver ces propres réponses. »

Avec d’autres accompagnateurs, un frère a vécu ce voyage avec eux. Il écrit aussi :

« Les frères de Taizé à Dakar ont accueilli treize adolescents dans leur maison pendant deux jours. Nous avons participé à leur vie, partagé les prières et les repas ; les jeunes ont lié des amitiés avec les animateurs Sénégalais de leur âge, entre 15 et 18 ans.

Peu d’Européens ont la possibilité de vivre avec des Sénégalais, et ce fut donc une riche expérience pour nous tous. Pour les jeunes de l’aumônerie, il s’est surtout agi de découvrir un pays, d’élargir leur horizon et de partager, pour quelques jours, la vie de ceux d’un autre continent. »

Printed from: http://www.taize.fr/fr_article8314.html - 10 December 2019
Copyright © 2019 - Ateliers et Presses de Taizé, Taizé Community, 71250 France