Un chemin d’Évangile à la source Saint-Étienne

Au printemps 2015, des icônes faites d’écorces en bois ont été installées au long de la descente vers la source Saint-Étienne, le lieu de promenade dédié à Taizé à la méditation en silence.

Ces icônes avaient été préparées dans l’atelier des frères vivant à Nairobi par frère Denis, entré dans la vie d’éternité le 28 novembre 2015 [art]. Le travail de frère Denis a également fait l’objet d’une présentation à la salle d’exposition de Taizé, « De la récup à l’art ».

Ce « chemin d’Évangile », a été inauguré, fin avril 2015 , par un pèlerinage avec frère Alois, plusieurs frères de la communauté et une centaine de jeunes présents à Taizé cette semaine-là. Le parcours était animé par des étudiants de l’Institut Protestant de Théologie à Paris, qui ont lu les différents textes d’Évangile et donné une méditation à la dernière station (voir le texte ci-dessous sous l’onglet « Pentecôte »)

Depuis, au long de l’année 2015, un atelier a été proposé à ceux qui le souhaitaient avec pour titre : « Un chemin d’Évangile. Marcher et prier jusqu’à la source Saint-Étienne, accompagné par des scènes d’Évangile réalisées par l’atelier des frères de Taizé à Nairobi à partir d’écorces locales. »

Voici ci-dessous la présentation de six des dix-huit stations. Un livret sera édité début 2016 avec l’ensemble des icônes et les textes de chaque étape du parcours.


1. Annonciation. (Luc 1,38)


Marie dit à l’ange : « Je suis la servante du Seigneur ; qu’il m’advienne selon ta parole ! » Et l’ange la quitta.

Cette visite de l’ange, c’était une promesse mais aussi un appel qui réclamait une réponse, un oui sans retour. Un oui libre.

Prier pour ceux qui sont appelés à engager toute leur vie par un oui.


4. Fuite en Égypte. (Matthieu 2, 14)


Joseph se leva, prit avec lui l’enfant et sa mère, de nuit, et se retira en Égypte.

Jésus n’est même plus SDF, il est en fuite, puis bientôt réfugié en terre étrangère.

Prier pour les migrants, les réfugiés, les exilés.


9. Le Bon Pasteur. (Jean 10, 14-15)

Jésus dit : « Je suis le bon pasteur ; je connais mes brebis et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît et que je connais le Père , et je donne ma vie pour mes brebis. »

« Suis-je le gardien, le berger de mon frère ? » demandait déjà Caïn. Oui, bien sûr que je le suis, ce gardien…

Prier pour tous ceux qui, dans l’Église, ont un ministère de berger - pape, évêques, prêtres, pasteurs, responsables laïcs.


11. Lavement des pieds. (Jn 13, 8.14-17)


Jésus dit : « Si je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le Maître, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. Car c’est un exemple que je vous ai donné, pour que vous fassiez, vous aussi, comme moi j’ai fait pour vous. »

Ainsi sommes-nous invités par Jésus au plus humble service auprès de nos frères et nos sœurs.

Prier pour ceux et celles qui servent avec amour dans les hôpitaux, les maisons de personnes âgées.


15. Résurrection. (Jean 20, 16-17)

Jésus lui dit : « Marie ! » Se retournant, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni »- ce qui veut dire : « Maître. » Jésus lui dit : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Mais va trouver mes frères et dis-leur : je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. »

Appelés nous aussi par notre nom, comme on voudrait retenir Jésus ! Mais non, il nous est dit : « Va et dis-leur ! »

Prier pour tous ceux qui aujourd’hui cherchent à être témoins de la résurrection là où ils vivent.


18. Pentecôte. (Actes 2, 1-4)

Le jour de la Pentecôte étant arrivé, les disciples se trouvaient tous ensemble dans un même lieu, quand, tout à coup, vint du ciel un bruit tel que celui d’un violent coup de vent, qui remplit toute la maison où ils se tenaient. Ils virent apparaître des langues qu’on eût dites de feu ; elles se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent alors remplis de l’Esprit-Saint et commencèrent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer.

Nous ne sommes pas orphelins, mais habités par l’Esprit Saint, comblés de ses dons pour aller partout auprès des autres.

Prier pour l’Église, pour les églises, pour la réconciliation des chrétiens « afin que le monde puisse croire ».

Méditation écrite par trois jeunes étudiants en théologie à Paris

Ainsi, Jésus-Christ a envoyé son Esprit sur les apôtres et a promis de faire de même pour nous. Une langue de feu se posa sur chacun d’eux ; l’Esprit Saint souffle sur chacun de nous. Mais pourquoi cela tomberait-il sur moi ? Qu’est-ce que j’ai de particulier ?
Regarde la nature autour de toi. La fourmi, l’arbre, le poisson n’ont pas la même place mais chacun d’eux est nécessaire à l’équilibre de la Création. De même, là où tu es, si tu ne tiens pas la place que Dieu te donne, il y aura un manque.
Jésus-Christ sur la croix, Jésus-Christ ressuscité est allé au bout de sa mission et il nous appelle à sa suite. Tu as une place à prendre, ta place, celle que Dieu a préparée pour toi. Les dons que l’Esprit Saint te donne t’aideront à la tenir au cœur du monde. L’Esprit Saint, nous le reconnaissons par les fruits qu’il produit : amour, joie, paix, patience, bienveillance, bonté, fidélité, douceur, maîtrise de soi.
Alors, écoute, tends l’oreille, creuse ton silence. Car c’est là que le chemin se révèle.

Printed from: http://www.taize.fr/fr_article19852.html - 7 December 2019
Copyright © 2019 - Ateliers et Presses de Taizé, Taizé Community, 71250 France