Le courage de la miséricorde aux Philippines

Il y a quelque temps, un groupe de jeunes ayant chacun passé trois mois à Taizé ces dernières années, s’est réuni à la chapelle de la Conférence des Évêques Catholiques des Philippines (CBCP), dans un quartier de Manille, pour une journée de réflexion et de silence, de partage en groupe et de prière.

L’événement avait été organisé par la Commission Épiscopale de la Jeunesse et la communauté de Taizé, qui travaillent ensemble depuis les années 1980. Des fruits de cette collaboration ont été par exemple les deux étapes du Pèlerinages de confiance sur la terre à Manille, en 1991 et en 2010, où des milliers de jeunes d’Asie et du reste du monde se sont rassemblés dans un esprit de foi et de solidarité. La communauté soutient la poursuite de ce pèlerinage aux Philippines à travers ses visites annuelles, où des frères animent des sessions et des retraites, ou rejoignent simplement une communauté pour prier.

Les participants à la récente rencontre ont réfléchi ensemble sur les propositions de frère Alois intitulées “Le courage de la miséricorde”. Après un temps de réflexion personnelle, ils se sont mis en petits groupes en choisissant la proposition qui les a le plus touchés. Ils ont partagé leurs expériences de la miséricorde de Dieu, et les défis qu’ils rencontrent pour mettre en pratique cette valeur d’Évangile. Après les petits groupes, chacun a présenté à tous et de manière créative le fruit de ce partage.

Les jeunes se sont engagés à mener une vie de prière, à avoir le courage de la miséricorde dans leurs réalités actuelles, dans leur communauté et dans l’Église. Comme anciens volontaires à Taizé, ils se sont sentis appelés à renouveler leur engagement à un enracinement plus profond dans la foi, afin de devenir des porteurs de solidarité et de communion.


Pendant la même période, des frères ont également visité Zamboanga, Basilan, divers endroits des Visayas, des diocèses les plus proches de Manille : Imus, Malolos, Antipolo, Parañaque et aussi Bangued en Luçon du Nord (Abra). La commission épiscopale les a invités à la Journée nationale de la jeunesse à Kalibo. En décembre 2016, un membre du personnel de la commission épiscopale pour la jeunesse avait accompagné un frère au Sri Lanka pour aider à animer une prière quotidienne pendant l’Assemblée plénière de la Fédération des conférences épiscopales d’Asie à Negombo.


Le courage de la miséricorde : de nombreuses initiatives

L’appel à développer le courage de la miséricorde a été partagé par les anciens permanents dans leurs propres communautés à diverses occasions. Un atelier de prière a été organisé en octobre avec 50 animateurs de paroisses et de groupes de jeunes du diocèse de Tarlac. Une Prière pour la Paix a eu lieu dans la paroisse de San Antonio Abad dans le diocèse de Pasig le 28 octobre, une responsable de la pastorale de la jeunesse a partagé son expérience de la miséricorde de Dieu pendant son séjour à Taizé de juillet à septembre 2016.

Le même message a été utilisé comme guide pour la récollection des volontaires préparant la Conférence nationale des responsables de la pastorales de la jeunesse du diocèse de Dipolog en octobre. Le thème de cette retraite mettait l’accent sur l’appel aux responsables à devenir réellement radicaux dans leur expérience de la miséricorde de Dieu. Les propositions de Taizé ont aussi offert une base de réflexion à un groupe d’étudiants lors de la Journée diocésaine de la jeunesse à Tarlac en novembre. Un “Festival de la Miséricorde” a eu lieu à l’Université Adamson en novembre pour célébrer l’amour miséricordieux de Dieu.

Ainsi, de petits efforts se multiplient et deviennent féconds à mesure que le message atteint de plus en plus de jeunes et pousse leur cœur à choisir le chemin de la miséricorde.

Printed from: https://www.taize.fr/fr_article21689.html - 28 September 2021
Copyright © 2021 - Ateliers et Presses de Taizé, Taizé Community, 71250 France