Sénégal

"Ak benn"

JPEG - 34.4 ko

Enfants, femmes, jeunes… que font-ils ?
Savent-ils que dans « ak benn » peut se préparer pour eux un avenir ?
Ils y trouvent la possibilité : d’apprendre, de découvrir, de construire et de tisser des liens, d’aller chaque jour un peu plus loin
Ak benn c’est cela

JPEG - 38.3 ko

Tout a commencé autour de la fraternité des frères de Taizé à Dakar (Kër Taizé).

Les quartiers périphériques de Dakar où Ak benn est implanté (quatre Centres) offrent peu de perspectives aux jeunes. Beaucoup se démoralisent, paralysés par l’inactivité ; d’autres rêvent de quitter le pays.
La plupart de jeunes et des femmes qui fréquentent Ak Benn à Grand -Yoff (Dakar) connaissent Kër Taizé depuis quatorze ans. Pour les jeunes il y a un grand effort de formation où s’éveille l’esprit de découverte ; ainsi ils se préparent à devenir animateurs des plus jeunes.
L’appel à découvrir se fait à travers les jeux éducatifs et des sorties hors du quartier.
L’invitation au bénévolat faite aux jeunes pour qu’ils soutiennent les activités avec les plus petits, est comme un défi qui leur est lancé pour qu’ils deviennent les acteurs de leur propre développement.

JPEG - 31 ko

De « li nga xam » à « ak benn »

Les activités éducatives pour les enfants partent d’une idée exprimée en wolof : « li nga xam jangal ko ko » (« ce que tu sais enseigne-le lui »). Ce qu’ils savent, ils peuvent déjà le partager avec d’autres ; ainsi ils vont se sentir valorisés, reconnus, et devenir des animateurs. L’expérience a conduit à une autre expression : « ak benn » ; c’est une invitation à aller plus loin, à s’intéresser à tout, au milieu où on habite, à sa culture et à son environnement, au travail bien fait, à la technique, à l’art, mais c’est aussi une invitation à donner davantage.
Ak benn signifie « …et un de plus ».

JPEG - 41.9 ko

Les petits, les jeunes …et les mamans

Un groupe de femmes et de filles a reçu une formation en patchwork et en couture ; les jeunes travaillent et se forment en équipe, fabriquent des puzzles, des poupées, des bracelets, des mobiles… Ces travaux sont vendus dans des expositions à Dakar et dans plusieurs villes d’Europe. Avec le produit des ventes chacun apprend à gérer son argent et à épargner.

Les expositions présentent en même temps les produits des jeunes et des mamans ainsi qu’une sélection de photographies des activités « ak benn » avec les enfants. Ainsi est souligné que ce qui est à la base de tout, c’est le souci des plus petits, leur éveil, l’engagement dans la réalité qui est la leur et qu’ils doivent affronter avec la conviction que dans leur milieu de vie on peut trouver des éclats de beauté et aussi le courage de construire avec d’autres.

JPEG - 29.6 ko

Printed from: http://www.taize.fr/fr_article5682.html - 28 January 2021
Copyright © 2021 - Ateliers et Presses de Taizé, Taizé Community, 71250 France