TAIZÉ

Textes bibliques commentés

 
Ces courtes méditations bibliques sont proposées pour soutenir une recherche de Dieu au cœur de la vie quotidienne. Il s’agit de prendre un moment pour lire en silence le texte biblique suggéré, accompagné du bref commentaire et des questions. On peut se réunir ensuite en petits groupes de trois à dix personnes chez l’un ou l’autre des participants pour un bref partage de ce que chacun a découvert, avec éventuellement un temps de prière.

JPEG - 31.8 ko

2024

juillet

Luc 14, 15-23 Un amour offert à tous
Un des convives dit à Jésus : « Heureux celui qui prendra son repas dans le Royaume de Dieu ! » Il lui dit : « Un homme faisait un grand dîner, auquel il invite beaucoup de monde. À l’heure du dîner, il envoya son serviteur dire aux invités : “ Venez ; maintenant tout est prêt. ” Et tous, comme de concert, se mirent à s’excuser. Le premier lui dit : “ J’ai acheté un champ et il me faut aller le voir ; je t’en prie, tiens-moi pour excusé. ” Un autre dit : “ J’ai acheté cinq paires de bœufs et je pars les essayer ; je t’en prie, tiens-moi pour excusé. ” Un autre dit : “ Je viens de me marier, et c’est pourquoi je ne puis venir. ”
À son retour, le serviteur rapporta cela à son maître. Alors, pris de colère, le maître de maison dit à son serviteur : “ Va-t-en vite par les places et les rues de la ville, et introduis ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux. ” – “Maître, dit le serviteur, tes ordres sont exécutés, et il y a encore de la place. ” Et le maître dit au serviteur : “Va-t-en par les chemins et le long des clôtures, et fais entrer les gens de force, afin que ma maison se remplisse. »

Que de fois Jésus est-il confronté à cette question : à quoi ressemble le Royaume de Dieu ? Comment y entrer ? Les attentes sont si différentes : ce Royaume va-t-il venir avec puissance ou est-il sans cesse reporté à plus tard, comme une promesse qui se fait attendre ?

« L’un des convives dit à Jésus… » Voici encore un repas, comme si souvent dans l’Évangile de saint Luc. Jésus est celui qui mange avec nous. Comment être plus proche qu’assis autour de la même table ? Et voici que Jésus va justement utiliser cette image pour expliquer comment Dieu nous attend et nous invite.

Dans l’Évangile de saint Matthieu, il s’agit du repas de noces du fils du roi. Comment imaginer que les invités ont pu en oublier la date ? Ils sont invités à deux reprises, comment peuvent-ils donner la priorité à leurs affaires, même si elles sont importantes, alors que ce repas marque l’événement le plus essentiel pour l’avenir du royaume ? Savoir se laisser inviter, entrer dans la joie de Dieu, c’est ce que feront les pauvres, les estropiés, les aveugles, ceux qui ne peuvent s’occuper de leurs affaires parce que pour eux tout dépend des autres. Jésus, qui approche de sa mort, se sent peut-être encore plus proche de tous ceux qui sont délaissés et oubliés et il comprend que, par sa résurrection, c’est justement toute l’humanité qui va pouvoir accueillir l’amour de Dieu.

Face à l’incompréhensible oubli, et même parfois au refus, Jésus nous dévoile l’image de la générosité du Père : tous sont invités à cette communion et c’est par ce don inouï que se révèle le Royaume.

- Comment reconnaître ces moments où le Royaume de Dieu se révèle, quand une communion devient possible avec le Christ, avec les autres ?
- Le repas de fête est offert sans conditions. Comment se garder disponible et entrer dans cette joie proposée jour après jour ?



Autres méditations bibliques :

Dernière mise à jour : 1er juillet 2024